Capteur de Saveurs se sucre le bec!

 In Producteurs

 

J’ai grandi chez mes grand-parents où le sucre était à l’honneur sous toutes ses formes. Premièrement, nous avions les rassemblements à l’érablière familiale à chaque printemps. L’été, il y avait la dégustation du miel des opercules qui était à l’honneur et tout au long de l’année nous avions notre grand-père qui cuisinait des desserts plus gourmands les uns que les autres.

Vous allez vite comprendre la joie et le bonheur que j’ai eu de faire plusieurs dizaines de kilomètres dans le très lointain fond des bois au Sud du Témiscamingue, pour aller visiter la plus grande érablière de la région.

De plus, cette visite était aussi une façon pour moi de souligner et d’apprendre à connaître la provenance d’une des matières premières d’un des produits très spécial que je vous présenterez dans les prochaines semaines. Il est présentement en transformation.

L’Érablière Yan Gaudet compte 26 000 entailles et aura d’ailleurs sa certification Bio en mai 2017, ce qui lui apporte un niveau de qualité très remarquable. En production depuis 1998, Yan a joint l’entreprise en 2003. Dans cette entreprise familiale qu’il opère avec son père et sa conjointe Fany, il est évident de voir la passion et la volonté d’offrir des produits de qualités dans les propos de ce jeune acériculteur. De beaux projets innovateurs à venir et le perpétuel développement est au cœur du destin de cette belle entreprise acéricole. J’aurais pu jaser des heures avec ce jeune couple tout simplement accueillant et dynamique. C’est un signe de fierté et d’appartenance à la région selon moi de voir des jeunes de la relève être des entrepreneurs avec des idées de grandeurs et d’avancement de leur entreprise.

Je les remercie de leur temps et de croire avec moi en nos projets.

Un peu d’histoire…

 

Ayant de la parenté commune le lien de complicité avec Yan fut vite apparent dans notre conversation! J’ai eu le privilège de faire une visite des installations et des explications des nouveaux procédés de fabrication du sirop d’érable. Car moi n’étant pas si vieille quand même ahahaha, les précieux souvenirs que j’ai d’une érablière ne ressemblent en aucun point à la réalité de l’acériculture d’aujourd’hui.

Moi à “ma” cabane à sucre c’était nous qui entaillaient les érables avec un vilebrequin et nous récoltions l’eau avec un tracteur et un réservoir derrière. Quand venait le temps de ‘‘bouillir” moi j’étais assise sur un petit banc, mais si je me souviens bien c’était une bûche tout simplement, avec mon grand-père à mes côtés qui me racontait des histoires sur la vie… Étape par étape, la sève qui se transformait de plus en plus, nous avions à un moment donné, le “réduit” que je savourais avec privilège une fois de temps en temps, le sirop et le suprême résultat final qui était la tire tant convoitée par tous les nombreux petits enfants et même les grands. Cette époque de ma vie est gravée dans ma mémoire et quand on parle de produits de l’érable, mon esprit s’ouvre tout grand à l’imagination.
Capteur de saveurs, avec son volet alimentaire, aura bientôt un produit avec variante a l’érable qui saura certainement vous plaire. La matière première étant le sucre d’érable, il en va de soi que celui-ci vient de l’Érablière Yan Gaudet. C’était primordial pour moi qu’un sirop de qualité transformé en sucre, bientôt certifié Bio, fasse partie de mon produit. J’attends avec impatience les premiers tests de goût de ce petit bijou! Un autre volet de Capteur de saveurs à découvrir…
J’ai été à nouveau très heureuse de vous avoir présenté le portrait d’une entreprise de chez nous !
Je souhaite que mon Blogue du capteur sache vous informer et vous amener de belles découvertes captées ici en Abitibi-Témiscamingue!
Recommended Posts

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search